{Presse} Le Télégramme de Brest

picto news  Succès retentissant pour la conquième édition du Temps Bourg de Guipavas...

 

 

guipavasTemps Bourg. La déambule des girafes

Succès retentissant pour la cinquième édition du Temps Bourg de Guipavas : près de 7.000 spectateurs ont pu découvrir, à la nuit tombée, « Les Girafes » de la compagnie Off. Un spectacle de rue décapant, déambulatoire... et d'envergure !
 
 
Succès retentissant pour la cinquième édition du Temps Bourg de Guipavas : près de 7.000 spectateurs ont pu découvrir, à la nuit tombée, « Les Girafes » de la compagnie Off. Un spectacle de rue décapant, déambulatoire... et d'envergure !

« Oser le spectaculaire, c'est s'assurer une permanence dans les mémoires », glissent Claude Morizur et Michèle Bosseur, codirecteurs du Centre national des arts de la rue brestois. Pour la cinquième édition du Temps Bourg de Guipavas, célébration estivale où se mêlent actions associatives locales, loisirs et arts de rue, le Fourneau a vu les choses en grand. À l'instar de l'année 2010, qui avait vu défiler, dans les rues du bourg guipavasien, les éléphants de la compagnie Oposito, il a été décidé que 2013 verrait déambuler les immenses girafes de la compagnie Off... et ses 45 artistes et techniciens. 


« Opérette animalière » 

Aussi, samedi soir, dès 22 h 32, heure du Fourneau, le spectacle a-t-il pris forme. Cette « opérette animalière », construite en plusieurs actes, met en scène une belle cantatrice amoureuse et mariée à un directeur de cirque. Sauf que ce petit Monsieur Loyal n'est pas bien fidèle... Emportée par ses sentiments, l'héroïne changera le cours de son histoire romantique pour en arriver au drame passionnel. Autour d'elle évoluent ces girafes à collier, empathiques, gracieuses et amusantes, qu'elle nourrit d'étranges poudres scintillantes... 

Des bêtes aux fenêtres 

« Neuf girafes de 7m de haut, c'est toujours quelque chose!, glisse Anna, 32 ans, habituée du Temps Bourg, venue avec sa fille de 8 ans. Et non seulement c'est spectaculaire et d'une esthétique irréprochable, mais le scénario est très bien construit ». Comme elle, les spectateurs se sont délectés de cette représentation exceptionnelle. Aux fenêtres, quelques personnes âgées se retrouvent nez à nez avec la tête d'une girafe rouge et la regardent fixement dans les yeux. Une si grande bestiole en Bretagne, forcément, ça surprend un peu. Même si les artistes qui la pilotent se trouvent en fait au sol... « C'est amusant, se souvient Claude Morizur. Je me rappelle la toute première girafe Off qui a été créée. C'était au Fourneau, en 1999! Un premier spectacle avec ces girafes avait même été créé à l'occasion d'un Jeudi du port... Et voilà qu'aujourd'hui ces grandes demoiselles voyagent à l'international! ». Un immense talent, voilà tout.

Nora Moreau

+ Lire l'article original sur le site du Télégramme

 

 

Dernières photos

Dernières vidéos

Actualités

Calendrier