Les Girafes

Animal Operetta

A herd of red giraffes is slowly, gracefully moving on, balancing their flexible necks. Lanky on white line, the silhouettes of the nonchalant giraffes glide over the avenues and detach themselves on the frontage of buildings. The city becomes the setting for a magenta ballet of immense necks...


Data Sheet

girafes5

 

A Participative Performance 

 

Through a series of training workshops, Compagnie Off offers to integrate a number of local volunteers to the show, as “Ringboys” or giant puppets manipulators – the Giraffes themselves. 

 

The work is based on the notions “Listen, Watch and Be”, open to all and directed by professional actors from Compagnie off, and allows for an introduction to Street Theatre basics, with the purpose of creating a dynamics with local volunteers beyond the show itself. 

 

girafes2

 
 

A show according to Circumstances

 

From the beginning, Compagnie Off has based its creations on site-specific writing and staging. The architecture, audience, heights, widths, context of the event – all are parameters which will influence the artistic proposal.

 

From a gigantic herd treading the boulevards of Madrid to the Opera “Film Noir” inspired race through the crowds of Bucharest, or an Operetta in several urban acts, the characters, rhythm and flavours are custom-made to fit the location, context and audience.

 

 

Crédits & Distribution

girafes1

 

Concept, scénographie et mise en scène : Philippe Freslon

Musique originale : Benoît Louette & François Joinville

Avec : Irina Tiviane (La Diva), Emmanuel Raoul (Monsieur le Directeur)

 

Downloads

 girafes3 

 

Les Girafes, Opérette Animalière : Dossier de Présentation pictoDL

PDF document (French)

 

 

 

Press Reviews

 

girafes7

 

« De tous les mémorables moments de ce spectacle sidérant, le plus beau aura sûrement été la vue de ces milliers d’adultes aux yeux grands ouverts et aux visages d’enfants. Un mélange d’élégance et d’irrévérence, une narration à étages, une musique serpentant entre les nuages de fumée et de paillettes, un carnaval baroque et surréaliste. Le résultat fut majestueux et hypnotique, ces performers de grand talent manipulant les Girafes telles de fantastiques marionnettes, jusqu’au final opératique et tragique, sous les ovations d’une foule persuadée d’avoir assisté à quelque chose de véritablement exceptionnel. »
The West Australian, 26 février 2011


« L’opérette des Girafes éblouit la foule : une musique émouvante, une symphonie parfaite, des couleurs éblouissantes, une performance chorégraphiée à la perfection. La foule s’est laissée emporter par tant de splendeur... »
The New Indian Express, 25 janvier 2010

 

« La Compagnie Off a tenu toutes ses promesses en mettant un point final en apothéose au festival, alors que le troupeau de girafes géantes fendait délicatement la foule, considérable : un grand moment de fête et de poésie. »
Ouest France


« Regarder un peu plus haut que le quotidien : là, juste où commencent les rêves, direction les étoiles. Le processus entraîne une réaction chimique qui ressemble à se mé¬prendre à des sourires. »
La Provence, Mars 2003


" L’imagination du public fut le plus saisie par les in¬croyables girafes rouges de la Compagnie Off. Les huit bêtes monumentales bougeaient avec une grâce surprenante à travers la foule. Bien plus qu’un simple exercice de marionnettiste : une histoire d’amour et de passion entre le directeur de cirque et la diva au long manteau blanc, princesse glacée au dessus de la foule, dont le cœur fondait sous la chaleur de la passion. Une fable fantastique… »
Edinburgh Evening news, 31 décembre 2002


“Quand le merveilleux est dans la ville, le chant des girafes rouges a transporté la foule ! Elles sont trop fragiles, graciles, attachantes - qu’il est difficile de ne pas résister...”
Ouest France, 25 juillet 2003


“Et soudain la ville paru toute petite... On était dans un film de Fellini, la ville avait pris une autre dimension. Magique.”
Var Matin, 28 décembre 2002


Où sont les girafes ? Tout le monde les cherche... La magie des girafes se met en oeuvre dans une grande détonation. Dans un tourbillon d’images fantastiques, de sons et d’émotions, la mise en scène des girafes urbaines emprunte au cirque et au théâtre. “
L’Alsace, 14 mai 2006


 

Formats & Adaptations

 

girafes4

 

An Animal Operetta...

 

In its "classic" format, the show presents a narrative and theatrical performance, brought together by the tragicomical actions of two main characters:

 

The Circus Director hits his giant Drum, crashes his cymbals and dreams of having his Giraffes cross circles of fire. Jis young wife, a splendid Diva, prefers vocalising to taming - leading the enthralled herd with her voice. Madness - Love - Marriage...?

 

On the ground, the Ring Boys try and titillate the Giraffes' sense as much as those of the audience. Carried away by a clownesque whirlwind, the party crosses the city like a radiant storm.  

 

 

 girafes6

 

A Poetic Urban Overflow... 

 

The Giraffes themselves, 9, 18, 27 and counting, are the sole focus of this poetic performance within the urban space. A slow, peaceful invasion that will invite passerbys to look up, an alternative presentation where movement, colour and an offbeat sense of wonder are the substitute to theatrical narration.

 
More Articles...
«StartPrev12NextEnd» Page 1 of 2

Par catégories

Par date

Latest Photos

Latest Videos

News

Calendar